Home Foot d’ailleurs Ligue des Champions : la nouvelle réforme va profiter à la Ligue 1

Ligue des Champions : la nouvelle réforme va profiter à la Ligue 1

Chaque saison, les clubs de Ligue 1 font le forcing pour se qualifier pour la Ligue des Champions. Et le combat s’annonce grandiose lors de la saison 2023-2024. Car à partir de la saison 2024-2025, la nouvelle réforme de la coupe aux grandes oreilles profitera à la L1. Explications.

La Ligue 1 peut sourire. Pas vraiment habitués à enflammer les pelouses européennes, sauf à quelques rares exceptions comme Monaco en 2017 ou le PSG et l’OL la saison dernière, les représentants du football français pourront remercier l’UEFA pour sa nouvelle réforme de la Ligue des Champions. Pour rappel, face à la menace d’une ligue fermée entre cadors du Vieux continent, l’instance dirigeante du football européen a dégainé, en concertation avec l’association des clubs (ECA), un nouveau format censé attirer un nouveau public… et surtout générer encore plus d’argent.

Selon L’Équipe, la prochaine Ligue des Champions new-look devrait d’ailleurs être officiellement adoptée demain par le comité exécutif de l’UEFA. Une excellente nouvelle pour nos clubs. En effet, le quotidien sportif confirme qu’à partir de la saison 2024-2025, trois formations de Ligue 1 seront bien directement qualifiées pour l’épreuve. Une satisfaction puisque l’actuel troisième du classement de L1 doit encore jouer des barrages pour espérer entrer dans la cour des grands.

Un parcours plus long jusqu’à la finale

Un énorme soulagement aussi pour nos représentants puisqu’au début, la nouvelle réforme devait surtout permettre à 28 clubs sur 32 d’être automatiquement qualifiés, même en cas en contre-performance dans leur championnat respectif. Il n’en sera finalement rien. Dans trois ans, trois écuries tricolores feront donc partie des 36 (et plus 32) équipes qualifiées et réparties en quatre chapeaux de neuf. 36 clubs parmi lesquels figureront automatiquement le champion en titre et le vainqueur de la Ligue Europa.
Tout ce petit monde disputera ensuite un « championnat » où chaque équipe jouera dix matches, sans aller-retour. Les huit premiers seront directement qualifiés pour les huitièmes de finale. Les clubs classés du 9e au 24e rang joueront des play-offs aller-retour pour désigner les huit dernières écuries à pouvoir accéder au top 16. Enfin, les clubs classés de la 25e à la 36e place seront logiquement éliminés. Un petit parcours du combattant puisque pour soulever le Graal, il faudra disputer au moins 17 matches (voire 19 pour les équipes passées par les play-offs), et non 13 comme aujourd’hui.

Avec FootMercato