Chelsea : Edouard Mendy, de Pôle emploi à la Ligue des champions

Le nouveau gardien des Blues, transféré en septembre en provenance du Stade Rennais, vit une belle histoire mais tout n’a pas toujours été si simple. Il y a six ans, il était sans club et percevait des allocations chômage.

Désigné gardien n°1 par Frank Lampard après le nul de Chelsea face à Séville (0-0) en Ligue des champions mardi soir, Edouard Mendy vit actuellement un rêve éveillé. Il y a six ans, le portier sénégalais était pourtant sans club, laissé libre par Cherbourg (alors en CFA2), et obligé de percevoir des allocations chômage. Il a même failli arrêter le football, a-t-il confié à des journalistes. « J’avais vraiment des doutes quant à savoir si je continuerais… C’était incroyablement difficile. Ma compagne attendait notre premier bébé et donc l’aide au chômage n’allait pas suffire… J’ai commencé à chercher un autre travail. »

Sa mauvaise fortune s’achève finalement lorsque l’Olympique de Marseille lui propose de faire un essai. Il convainc et dispute huit rencontres avec la réserve lors de la saison 2015-2016 avant de prendre son envol à Reims la saison suivante. La suite, tout le monde la connaît : Edouard Mendy tape dans l’oeil du Stade Rennais, avec lequel il dispute la Ligue Europa, avant d’être transféré à Chelsea pour un montant de l’ordre de 25 millions d’euros. A 28 ans, le meilleur est peut-être encore à venir…