Juventus-Inter: indignation après l’expulsion de Lukaku pour sa célébration

Image default
Foot d’ailleursSerie A

Auteur de l’égalisation lors de la demi-finale aller de la Coupe d’Italie entre la Juventus et l’Inter Milan (1-1), Romelu Lukaku a été exclu pour sa célébration. Simone Inzaghi regrette une incompréhension de l’arbitre alors que les agents du joueur dénoncent des insultes racistes.

La demi-finale aller de la Coupe d’Italie entre la Juventus et l’Inter Milan (1-1) a viré au chaos, mardi soir. Auteur du but de l’égalisation sur penalty dans les arrêts de jeu, Romelu Lukaku a reçu un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion pour sa célébration. Le Belge a planté son regard vers les supporters turinois, posé sa main droite sur son front et son index gauche sur sa bouche. Une manière d’exulter qu’il a récemment exécutée avec la Belgique lors de son triplé contre la Suède (0-3) dans les qualifications pour l’Euro 2024.

Simone Inzaghi, entraîneur de l’Inter Milan, a regretté une mauvaise interprétation de l’arbitre. « Lukaku a été mal compris, a-t-il regretté au micro de Mediaset. Il célèbre toujours comme ça. Cela a provoqué un tumulte qui n’était pas agréable à voir, et qui va nous priver de deux joueurs fondamentaux au retour ».

Ses agents réclament des excuses de la Juventus

L’expulsion de Lukaku a engendré des échauffourées sur le terrain avec un premier avertissement adressé à Juan Cuadrado. Après de longues minutes de flottement, l’arbitre a redonné le coup d’envoi avant de mettre un terme à la rencontre dix secondes plus tard. Les choses ont de nouveau dégénéré entre le gardien Samir Handanovic et Juan Cuadrado, expulsés tous les deux.

Inzaghi espère désormais que l’un des cartons jaunes sera retiré à Lukaku en confiant que le Belge, entré en jeu à la 69e, a été rendu nerveux par des faits extérieurs sur le terrain. « Oui, il y a eu quelque chose, a-t-il confirmé sans plus de précisions. Je vois un joueur qui marque, applaudit comme il le fait toujours et puis tout ce qu’on a vu arrive maintenant. »

La société d’agents Roc Nations Sports, qui gère ses intérêts, s’est montrée bien plus explicite en dénonçant des actes racistes des supporters turinois contre Lukaku. Michael Yormark, patron de l’agence, a publié un communiqué dans lequel il pointe du doigt des « abus racistes hostiles et dégoutants », réclame des excuses de la Juventus et une condamnation par les autorités.

Avec RMCsport

Related posts

Officiel : Massamba Ndiaye signe à Clermont

Admin

Nantes officialise l’arrivée de Lamine Diack, le « N’Golo Kanté » d’Ankaragücü

Admin

Real Madrid – Bilbao : Zidane justifie la sortie de Varane

Admin