Une vingtaine de joueurs vendus par Génération Foot, Talla Fall : «Ces garçons sont arrivés pour la plupart à maturité. Il faut qu’ils partent»

Image default
A la uneFoot d'iciMercatoSunu-Mercato

Génération Foot a mis le paquet cette saison en plaçant sur le marché des transferts une vingtaine de ses joueurs, en Afrique et en Europe. Un départ massif qui, pour Talla Fall, est devenu une nécessité pour des joueurs dont la plupart «sont arrivés à maturité».

Génération Foot a placé plus d’une vingtaine de ses joueurs sur le marché des transferts. Un véritable record pour l’équipe de Déni Birame Ndao, qui a vraiment mis le paquet cette saison. Avec des transferts notés au Fc Metz (France), au Fc Seraing (D2 Belgique), au Tp Mazembe, à Cholet (Natio­nal 1 France), à Valenciennes (D2 France), en Lettonie, entre autres.

Si ces transferts peuvent se comprendre pour un centre de formation, par contre le nombre élevé des départs cette saison a de quoi surprendre et appelle quelques clarifications.

Selon Talla Fall, «il faut savoir que, par exemple, tous les garçons qui partent au Fc Metz, cela entre dans le cadre du partenariat qui nous lie aujourd’hui avec ledit club. Donc, ces garçons partent avec zéro indemnité de transfert et de formation. Les cinq qui partent à Seraing, c’est dans le même cadre aussi. Aujourd’hui, Seraing comme Génération Foot, comme Metz, sont dans un partenariat. Ce qui explique que tous ces garçons-là entrent dans le cadre du partenariat qui nous lie avec le Fc Metz, qui est propriétaire du Fc Seraing. Donc, c’est tout à fait normal».

«Ils ont des opportunités qui se présentent, on ne va pas les leur refuser»

Par rapport à cette vague de départs, Talla Fall se veut réaliste : «Ces garçons sont arrivés pour la plupart à maturité. Il faut qu’ils partent. Ils ont choisi de jouer comme professionnels, d’en faire un métier. Ils ont des opportunités qui se présentent, on ne va pas les leur refuser. D’autant plus qu’aujourd’hui, tout le monde le sait, combien ces garçons gagnent ici. Ils ont tous envie de gagner leur vie normalement, comme tous leurs aînés qui sont passés à Génération Foot. Et de pouvoir subvenir à leurs besoins, au niveau familial et même personnel. Donc, c’est tout à fait légitime. Aujourd’hui, Génération Foot traverse un moment d’euphorie où tout nous sourit, Dieu merci. Et quand il y a des clubs qui viennent taper chez nous pour demander des joueurs, on ne va pas dire non. On n’a jamais retenu un joueur qui aspire à partir. Ces garçons qui arrivent à maturité et qui n’aspirent qu’à devenir de grands joueurs professionnels, il faudra, à un moment donné, les laisser partir. Pour certains, ils ont déjà fait 5 à 6 ans à Génération Foot. On ne va pas les retenir parce que soi-disant on a des ambitions.»

Justement, en parlant d’ambitions, on pense à ces compétitions africaines qui attendent Génération Foot, qui est bien placée pour remporter cette saison le titre de champion du Sénégal.

«Le staff technique a eu l’intelligence de voir ce qu’il fallait pour assurer la
relève»

Mais quand on laisse partir autant de joueurs en même temps, est-ce une manière de démissionner des compétitions africaines ?
Talla Fall n’est pas de cet avis : «Les ambitions ne changent pas. Aujourd’hui, Gé­nération Foot a des joueurs capables de rivaliser avec les grands clubs africains. On l’a démontré par le passé quand on jouait contre le Zamalek. Démissionner ne fait pas partie de notre vocabulaire parce qu’on s’est toujours battus. Même pour revenir dans le championnat, on a travaillé très dur pour récolter les fruits et revenir en haut du tableau. A Génération Foot, on a une philosophie, c’est le travail, la rigueur et la discipline. Cela fait partie de notre Adn. On ne va jamais démissionner pour quoi que ce soit. A l’époque, quand on jouait contre les grandes équipes africaines, tout le monde nous donnait perdants. On n’a jamais été ridicules, Dieu merci. On touche du bois. Ce qui est sûr, c’est qu’il va falloir assurer la relève. Aujourd’hui, c’est un cycle qui se termine. Il faut passer à autre chose. On va faire avec ce qu’on a et essayer de voir avec les recrutements qu’on va faire. Il y aura des stages de détection, on a encore des garçons qui sont là et qui tapent déjà à la porte de l’équipe première et qui ont déjà commencé à jouer. On a réfléchi par rapport à tout cela avec le staff technique qui a eu l’intelligence de voir ce qu’il fallait, à un moment donné, pour assurer la relève. C’est normal que les gens se soucient de nos ambitions africaines. Mais je vous rassure, on a toujours eu l’ambition d’aller le plus loin possible dans les compétitions africaines et même aller en Coupe du monde des clubs.»

Source lequotidien.sn

Related posts

Mort de Maradona: trois nouvelles personnes visées par la justice

Admin

MBaye Niang et Edouard Mendy n’ont pas participé à l’entraînement du Stade Rennais

Admin

Stade Rennais. « Alfred Gomis jouera » face à l’OM annonce Julien Stéphan

Admin