Le Clou : Diomansy doit coacher la com’ de Nicolas Jackson !

Image default
A la uneEquipe Nationale AFoot d’ailleursFoot-TanièrePremier League

Dans le milieu du foot professionnel, la communication d’un joueur est très importante. Surtout quand il joue en Premier League, un championnat considéré comme le meilleur du monde et qui est devenu si exigeant. Justement, c’est cette atmosphère assez particulière qu’a découverte Nicolas Jackson et qui forcément, pour un jeune joueur de 22 ans, vit une pression permanente, amplifiée par son statut de joueur de Chelsea, un club de renom qu’on ne présente plus.

Au-delà de cette pression sur le terrain, il y a une autre, plus féroce, venant des fans et supporters. Et ces derniers ne mettent pas de gants pour «rentrer dedans» les joueurs quand les perf’ ne suivent pas. D’où la nécessité de faire preuve de lucidité et ne pas tomber dans le piège de ces inconditionnels qui vivent leur passion intensément.

Et cela passe par une bonne communication. Ce qu’apparemment n’a pas compris Jackson qui, quelquefois, dérape dans sa com’. Comme dans sa dernière sortie où répondant à ses détracteurs, il a maladroitement lâché des propos comme : «Tout le monde raconte des conneries.» «Je me fiche de ce que disent les gens. Ce sont juste des gens qui ne connaissent pas le football.»

Une sortie maladroite qui n’est pas la première, si on se réfère à celle balancée comme réponse à ceux qui lui reprochent ses nombreux cartons jaunes (7 avertissements sur 11 matchs). «Cela ne me dérange pas de recevoir 40 cartons jaunes si je marque 30 buts», avait-il dégainé.

Des propos que ses dirigeants n’ont sûrement pas appréciés. Sachant l’impact de ces cartons jaunes sur le joueur et surtout sur le groupe ; avec au bout des amendes et des suspensions.

En fait, on peut comprendre que dans un environnement où la pression est à son comble, surtout pour un attaquant, que Jackson ne puisse pas cacher son incompréhension face aux critiques. Mais encore faudrait-il y mettre la manière. D’où la nécessité pour l’ancien avant-centre de Villarreal de soigner sa com’. Et à cet exercice, son agent, l’ancien international, Diomansy Kamara, est le mieux placé pour recadrer ce jeune prometteur avant-centre, en apprentissage il est vrai, mais qui a la chance d’avoir la con­fiance et le soutien de son entraîneur Mauricio Pochet­tino.

Alors «Jacks», concentres-toi plus sur le terrain et «oublie» les critiques des supporters.

Hdiandy@lequotidien.sn

Related posts

Saint-Étienne et Bordeaux sur MBaye Niang (Rennes), mais…

Admin

Tournoi UFOA : Le Sénégal tenu en échec d’entrée par la Sierra Leone

Admin

Maroc – Sénégal : les Lions de l’Atlas l’emportent facilement

Admin