La liste provisoire de l’Espagne pour l’Euro 2024 !

Image default
A la uneFoot Evénement

Attendue au tournant après avoir échoué en demi-finale du dernier Euro, l’Espagne n’a pas le droit à l’erreur dans cette édition 2024 en Allemagne. Pour ce faire, Luis de la Fuente a concocté un groupe de 29 joueurs qui, pour la plupart, ont prouvé leur grande qualité dans le championnat ibérique.

Jusqu’à quand le royaume continuera de perdre ? C’est la question que tout le monde se pose. L’Espagne attend un nouveau titre depuis 2012 et son dernier sacre en Euro. Triple vainqueur de la compétition, la Roja sera forcément attendue pour cette cuvée 2024. Et après un creux générationnel qui n’a pas arrangé les choses lors des dernières années, le champion du monde 2010 est clairement sur la pente ascendante depuis plusieurs mois désormais. Il n’y a qu’à voir la campagne de qualification pour cet Euro pour se rendre compte des progrès affichés par la sélection menée par Luis de la Fuente. En effet, insaisissable dans un groupe abordable, les Ibériques ont remporté sept de leurs huit derniers matches.

Mais voilà, entre les qualifications et les tournois, il y a plusieurs mondes d’écart. Et dans cette compétition en Allemagne, les coéquipiers de Pedri n’auront pas le droit à l’erreur. En effet, après avoir échoué en demi lors du dernier Euro, leur échec en 8es de finale de la dernière Coupe du monde face au Maroc a laissé un goût amer. Pour se racheter, la Roja devra faire une grande compétition cet été dans un tournoi qui est plus ouvert qu’il n’y paraît. Insufflant un vent de fraîcheur sur le banc espagnol depuis son arrivée, Luis de la Fuente sait sûrement qu’un coup est jouable et a donc appelé 29 joueurs qui ont clairement les armes pour poser un problème à n’importe qui.

La Liga en force

En effet, le sélectionneur de 62 ans s’est appuyé sur un groupe qui se connaît et qui a l’habitude de s’affronter régulièrement voire d’évoluer ensemble de l’autre côté des Pyrénées. Ainsi, le Real Madrid et le FC Barcelone, comme dans la grande Espagne du début des années 2010, sont représentés en masse. Alors que les héros Merengues apporteront de l’expérience (Carvajal, Nacho, Joselu), les jeunes pépites du Barça apporteront la fraîcheur nécessaire pour créer du danger (Cubarsi, Pedri, Fermin, Yamal).

Au poste de gardien, De la Fuente a fait confiance à son trident habituel avec David Raya, Unai Simon et Alex Remiro. Les deux portiers de l’Athletic Bilbao et de la Real Sociedad font partie de la colonie basque appelée par le sélectionneur ibérique (Zubimendi, Merino, Le Normand, Oyarzabal pour la Real Sociedad, Dani Vivian et Nico Williams pour Bilbao). Auteurs de belles saisons respectivement avec Girona et le Bayer Leverkusen, Aleix Garcia et Alejandro Grimaldo sont appelés et devraient avoir un rôle à jouer. Pour finir, le PSG est représenté par Fabian Ruiz tandis que Marco Asensio et Carlos Soler sont absents. Au milieu, l’inamovible Rodri est bel et bien présent tandis que Dani Olmo est également au rendez-vous.

La liste de l’Espagne

Gardiens : Unai Simon (Athletic Bilbao), David Raya (Arsenal), Alex Remiro (Real Sociedad)

Défenseurs : Dani Carvajal (Real Madrid), Jesús Navas (Séville FC), Robin Le Normand (Real Sociedad), Aymeric Laporte (Al-Nassr), Nacho (Real Madrid), Dani Vivian (Bilbao), Pau Cubarsí (FC Barcelone), Alejandro Grimaldo (Bayer Leverkusen) et Marc Cucurella (Chelsea)

Milieux : Rodri (Manchester City), Martin Zubimendi (Real Sociedad), Mikel Merino (Real Sociedad), Fabian Ruiz (PSG), Alex Baena (Villarreal), Pedri (FC Barcelone), Marcos LLorente (Atlético de Madrid), Aleix Garcia (Girona) et Fermin Lopez (FC Barcelone)

Attaquants : Alvaro Morata (Atlético de Madrid), Nico Williams (Bilbao), Lamine Yamal (FC Barcelone), Dani Olmo (RB Leipzig), Joselu (Real Madrid), Mikel Oyarzabal (Real Sociedad), Ferran Torres (FC Barcelone) et Ayoze Pérez (Real Betis Balompié)

Avec Footmercato

Related posts

CAN 2023 : Aliou Cissé dévoile la liste des 27 joueurs

Admin

Maroc : Regragui met les choses au clair concernant Amine Harit

Admin

Ligue 1 – 12ème journée : En bas du tableau non plus ça n’a pas bougé

Admin