Avec 4 défaites en 5 matches cette semaine, la France est au fond du trou à l’indice UEFA. Non seulement elle est distancée par les 4 autres grandes nations européennes du football, mais pire, d’autres pays plus modestes lui sont passés devant. Inquiétant.

L’heure est grave pour le football français qui a connu l’une des pires semaines européennes de son histoire. L’OM avait lancé les hostilités en se faisant pulvériser à Porto (3-0). Rennes est reparti de Stamford Bridge avec le même score dans les valises, même si la rencontre a été incertaine quasiment une mi-temps avant que l’arbitre ne décide de jouer un vilain tour aux Bretons, en accordant deux penalty aux Anglais et en expulsant Dalbert. Enfin, le PSG, qui avait parfaitement entamé son match contre Leipzig en ouvrant le score par Di Maria, a sombré après que ce dernier a raté un penalty. Le club allemand a retourné la situation (Nkunku, Forsberg s.p.) avant de faire craquer Idrissa Gueye puis Presnel Kimpembe.

En grande souffrance en Ligue des Champions, la France pouvait craindre le pire en Ligue Europa, surtout après la défaite de Nice à Prague face au Slavia (3-2), pourtant décimé par le covid-19. Fort heureusement, le LOSC a sauvé l’honneur des clubs français en réalisant un exploit historique à San Siro face à l’AC Milan (0-3), œuvre de Yusuf Yazici. Pas vraiment suffisant. Avec 4 défaites en 5 matches, le bilan continental de la France est catastrophique. Alors que chaque année, à cette période (à la fin de la phase aller des phases de poule de C1 et C3), la France opère une remontée à l’indice UEFA et intègre le top 10, cette fois-ci c’est la dégringolade. La France a même perdu une place pour occuper le 13e rang, juste devant la Serbie.
Devant elle, des nations pas vraiment habituées à jouer les premiers rôles à ce stade de la saison. On retrouve ainsi pêle-mêle : l’Écosse, Israël, la Norvège, l’Autriche, et même la Hongrie. Pour rappel, il y a quasiment un an jour pour jour, la France était déjà dans le dur à cause de la Ligue Europa (Rennes, Saint-Etienne). Mais le PSG (3 victoires en 3 matches) et l’OL (2 victoires en 3 matches) parvenaient à la maintenir en vie. Les deux formations allant même jusqu’à disputer les demi-finales de la Ligue des Champions. Mais trois mois plus tard, tout ceci semble bien loin. Si rien n’est perdu pour des clubs français qui vont moins se déplacer lors de la phase retour, l’image véhiculée en Coupe d’Europe est catastrophique et vient plomber une saison déjà bien écornée par la situation sanitaire et les frasques de Mediapro.

Classement des nations au coefficient UEFA pour la saison 2020/21 (entre parenthèses, le nombre de clubs restants en compétition et le nombre de clubs qualifiés cette saison pour les compétitions européennes) arrêté au 06/11/20 :

Angleterre 8.214 (7/7)
Espagne 7.500 (7/7)
Allemagne 6.785 (6/7)
Italie 6.571 (7/7)
Ecosse 5.500 (2/4)
Israël 5.500 (2/4)
Portugal 4.600 (3/5)
Pays Bas 4.600 (4/5)
Norvège 4.500 (1/4)
Autriche 4.300 (4/5)
France 4.083 (5/6)

Classement des nations au coefficient UEFA sur les cinq dernières saisons (entre 2015 et 2020) :

Espagne 85.855
Angleterre 84.426
Italie 65.724
Allemagne 65.141
5. France 52.248
Portugal 43.549
Russie 37.549
Pays-Bas 34.600
Belgique 34.300
Autriche 33.425

Avec FootMercato

Check Also

PSG-Barça: La réponse cinglante de Todibo au sujet d’un possible remontada

Prêté à Nice par le Barça, Jean-Clair Todibo a assuré être totalement concentré sur la Lig…