Amadou Ciss réalise des prestations convaincantes avec Amiens SC qu’il a rejoint en Juin dernier après deux saisons passées à Fortuna Sittard en Hollande. Il a vite pris sa place et inscrit un but en 7 titularisations. Ce joueur  de 21 ans, que les sénégalais ont découvert durant le Mondial U20 en Pologne, se fixe des objectifs précis pour cette 1ère saison en ligue 2 française. Marquer au moins dix buts et aider son équipe à retrouver l’élite. L’ancien joueur de Teungueth Fc nous parle aussi de son profil. Si les gens l’ont vu évoluer au milieu de terrain, Amadou Ciss dit «  Am » est d’abord un attaquant même si le professionnalisme l’a obligé à se mouvoir sur les lignes de l’attaque et à reculer parfois d’un cran.  

 

Vous avez rejoint Amiens durant le mercato estival, en Juin dernier. Comment vous êtes-vous intégré dans l’équipe ?

Mon intégration a été facilitée par le fait d’abord que je parle la langue. Ensuite le coach et les joueurs m’ont bien accueillis et j’ai aussi trouvé sur place Moussa Konaté (ndrl :joueur sénégalais qui a rejoint par la suite Dijon). Je me suis vite et bien adapté.

Une intégration facilitée aussi par le fait que vous ayez marqué un but et gagné votre place de titulaire, n’est-ce-pas ?

J’ai pris un peu de retard en début de saison car j’ai été blessé pendant deux à trois semaines. Dès ma reprise, j’ai marqué un but ( ndrl : but marqué le 26 octobre lors de Amiens-Sochaux) et ça nous a fait du bien car nous avons une belle équipe, qui joue au football. Il nous manquait juste de l’efficacité et ma reprise a correspondu avec une embellie de l’équipe.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de venir à Amiens ? 

C’est une décision prise avec mon agent. Pendant la période du confinement, j’étais au Sénégal et j’étais suivi par plusieurs clubs. Nous avons choisi Amiens SC car c’est un club ambitieux.

Quelles sont justement vos ambitions personnelles ? Quels sont les objectifs du club ?

Je veux marquer au moins dix buts cette saison et aider l’équipe à remonter en ligue 1. Il s’agit là aussi de l’ambition du club qui veut retrouver rapidement l’élite.

Avant de venir à Amiens, vous avez joué  aux Pays-Bas mais le premier pays que vous avez connu en Europe, c’est la France, racontez-nous vos premiers pas de professionnel ?

Avant de venir en France, je jouais à Teungueth Fc qui était en partenariat avec le Pau Fc.  C’est grâce à ce partenariat que je suis venu en France.  J’ai joué une saison en National avec le Pau FC. Ensuite j’ai rejoint les Pays-Bas où j’ai joué pendant deux saisons dans le club hollandais de Fortuna Sittard et cette année j’ai rejoint le club d’Amiens en ligue 2 française.

 

Parlez-nous  justement de votre profil ?

Mon poste de prédilection est attaquant excentré gauche ou droite. Mais en tant que joueur professionnel, vous ne pouvez pas vous limiter à un seul poste. Au Pau FC, j’ai joué comme attaquant de pointe ou excentré. C’est à Fortuna Sittard que j’ai joué à plusieurs postes : excentré gauche, droite, attaquant de pointe et même milieu de terrain.  Aujourd’hui, je me considère comme un joueur polyvalent. Actuellement avec Amiens, je joue à la pointe de l’attaque mais aussi comme milieu de terrain. Cette polyvalence, je l’ai aussi travaillée avec Youssouph Dabo le sélectionneur de l’équipe nationale U20. Il m’a beaucoup aidé car avec les juniors, j’ai même joué en numéro 6.

Parlons justement de ces campagnes internationales que vous avez eu à faire avec les Juniors, une CAN et une Coupe du monde la même année (2019), quelle expérience en avez-vous tiré ?

J’ai beaucoup appris avec ces deux compétitions  internationales grâce notamment au coach. Il m’a appelé à la CAN (Ndrl : Niamey 2019) mais je n’ai joué qu’un seul match car je me suis blessé en cours de compétition. Nous avons terminé vice-champions. Nous étions déçus de ne pas remporter le trophée mais nous étions aussi contents des prestations réalisées durant cette CAN ( NdlR : CAN remportée par le Mali). Après cette coupe d’Afrique Junior, le sélectionneur m’a encore rappelé pour la Coupe du monde en Pologne et pour moi c’était une vraie marque de confiance. Il aurait pu se dire qu’à la CAN je n’ai rien fait et que j’étais blessé.  Arrivés en coupe du monde, nous avons fait de belles choses et j’ai  beaucoup appris sur le football de haut niveau bien que je sois encore jeune.

Paraît-il que vous avez été approché par la fédération française de football pour jouer en dans les équipes nationales de jeunes ?

Oui effectivement, c’était en 2017 alors que je venais pratiquement d’arriver à Pau FC. Je faisais de très belles prestations et le sélectionneur de l’équipe nationale  U20 pensait que j’étais français d’origine sénégalaise. J’étais surpris et je m’en étais d’ailleurs ouvert au directeur sportif de Pau Fc, qui, m’a dit que le sélectionneur a dû se tromper.

En tant que joueur, quels sont vos  points forts et vos points faibles ?

Sur le terrain, je dois faire preuve d’une plus grande concentration. Je me rate sur des choses très faciles sinon je suis rapide, je suis capable d’éliminer. Physiquement,  je pense avoir des atouts et je me débrouille bien aussi de la tête.

 Qui est votre joueur modèle ?

Je ne change jamais mon idole. C’est un coéquipier avec qui j’ai joué à Teungueth Fc et il s’agit d’Auguste Malo. C’est un milieu de terrain qui évolue actuellement à Bahreïn. Je suis aussi un fan du FC Barcelone et de Messi qui me fait rêver.

Après avoir connu l’équipe nationale en petites catégories, l’équipe nationale A trotte-t-elle déjà dans votre tête ?

L’équipe nationale A, c’est le rêve de tout joueur. J’attends avec impatience cette sélection avec les séniors pour défendre les couleurs de mon pays. Je n’ai pas peur, non plus, d’une probable concurrence. Nous sommes jeunes, nous travaillons dur et le moment venu nous serons en équipe nationale. Il faudra alors saisir sa chance.

Dans quel club vous voyez-vous dans l’avenir ?

Seul Dieu sait (Rires)

Entretien réalisé par Racky Traoré

 

Check Also

Mercato : Demba Ba a retrouvé un club en Suisse (officiel)

Le buteur Sénégalais Demba Ba vient de s’engager pour un an avec le FC Lugano, qui é…