8 buts en 11 matchs, les stats parlent pour lui.  Actuel meilleur buteur sénégalais en Europe devant les Sadio Mané, Habib Diallo ou encore Famara Diedhiou, Pape Makhtar Gueye enfile les buts pour le KV Ostende et réussit une belle entame de saison. L’attaquant formé à Gorée, passé par St-Etienne et Nancy a rejoint le championnat belge depuis un an et demi. Déjà buteur à 13 reprises la saison dernière, le joueur sénégalais veut faire mieux  cette année et il est parti pour ! Ayant écourté ses vacances estivales pour se soigner, l’attaquant de 23 ans ( 1,95m) bénéficie d’un environnement favorable avec un entraîneur qui l’apprécie et une forme physique qui lui permet de performer sans se poser de questions. Et le joueur sénégalais ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Entretien !
 
8 buts en 11 journées de championnat, comment expliquez-vous une si belle réussite en ce début de saison ?
 
A vrai dire, je me suis bien préparé à l’entame de la saison. J’ai écourté mes vacances au Sénégal  pour revenir me soigner. La saison dernière, j’ai joué avec une blessure. Cette année, je suis bien physiquement et j’enchaîne les matchs. Je suis plus concerné et concentré que d’habitude. La saison dernière, j’avais un objectif de 15 buts et j’ai fini à 13 réalisations. Cette année, je veux marquer 10 buts avant le mois de Décembre, actuellement j’en suis à 8 et je dois continuer sur cette lancée.
 
Déjà 8 buts en 11 matchs, quels sont les objectifs que vous vous fixez pour cette saison ?
Je veux marquer au moins 10 buts d’ici Décembre et je veux atteindre entre 15 et 20 buts sur la saison.
 
Qu’en est-il de l’environnement dans lequel vous évoluez cette saison? Vous-est-il plus familier, travaillez-vous avec le même coach ?

Effectivement, je suis avec le même coach ( Alexander Blessin). Il me connaît très bien et il me fait confiance. Forcément, ça joue. Notre système de jeu me permet aussi de recevoir beaucoup de ballons puisqu’on joue en 5-3-2. J’ai plus d’occasions quand on joue à deux attaquants qu’avec un seul attaquant.
 
En tant qu’attaquant, quelles sont vos qualités ?
Je suis un attaquant pivot. Je sais garder le ballon, demander en profondeur. Maintenant je dois m’améliorer au niveau de la concentration et travailler davantage au plan technique.
 

 
Après des passages en L1 & L2 Française (St-Etienne, Nancy) vous entamez votre 2ème saison en Jupiler Pro league. Est-ce une étape nécessaire dans votre progression?
Bien évidemment, la Belgique est une étape. Je suis à Ostende pour progresser mais attention ce n’est pas un championnat facile. Loin de là, c’est un championnat physique, plus physique que le championnat français.  La Belgique , c’est un tremplin pour moi, je dois y marquer des buts et viser plus haut.
 
En marquant 8 buts en 11 matchs, vous n’êtes pas pour autant appelé en sélection A. A titre de comparaison, Bamba Dieng qui joue à l’OM, marque 3 buts et est aussitôt appelé chez les lions. Le championnat belge ne souffre-t-il pas d’un manque de médiatisation voire de considération ?
 
Non, je ne pense que ce soit lié. Krépin Diatta est passé par ce championnat, Youssouph Badji aussi. Mamadou Fall ( Charleroi) et Abdoulaye Seck ( Royal Antwerp) jouent aussi dans ce championnat et sont appelés en équipe nationale. Ce championnat est bien suivi.  Si je ne suis pas appelé, c’est  juste un choix. Je suis tranquille, je ne me prends pas la tête même si évidemment tout le monde a envie de jouer pour son équipe nationale.  J’ai hâte qu’on m’appelle en équipe A,  j’ai trop envie de jouer pour mon pays. A vrai dire, j’espère être appelé en  sélection depuis la saison dernière, en attendant que cela arrive, je continue de travailler.
 
Avez-vous des contacts avec le staff ?
Non pas du tout, je ne connais aucun membre du staff actuel et il n’y a pas non plus de contact. Je connais tout de même quelques joueurs de la sélection.
 
Aujourd’hui, il y’a des joueurs sénégalais qui brillent  sur la scène internationale à l’image d’un Sadio Mané, d’un Gana Gueye ou d’un Edouard Mendy, pour ne citer que ceux-là, qu’est-ce que cela vous inspire ?
 
Ces joueurs sont des exemples pour nous et nous sommes très fiers de ce qu’ils sont entrain de faire. Dans le vestiaire, je suis très fier quand j’entends les coéquipiers parler d’eux.  Ils font le travail, nous montrent la voie à suivre et nous motivent. Tout sénégalais doit être fier d’eux.


 
Quels sont vos modèles ou références dans le football ?

Je regarde plusieurs joueurs et j’essaie d’apprendre de plusieurs  attaquants. Ibrahimovic, Ronaldo, Benzema, Firminho, Eto’o, Lewandowski, j’apprends de tous ces joueurs. Mais quand j’étais enfant, c’était Ronaldo mon idole et il l’est encore (rires)
 
Vos ambitions dans le foot…

Je veux déjà faire une belle saison avec Ostende, marquer le maximum de buts. Ensuite Seul Dieu décidera de ma future destination. Évidemment, je vise un grand club dans un avenir proche.
 
Racky Traoré

Check Also

CAN 2021 : Le Maroc en tête, les Comores éliminent le Ghana !

Véritable surprise à la Coupe d’Afrique des Nations ! Ce mardi, le Ghana a été élimi…