Alors que la FIFA, par la voix d’Arsène Wenger, a présenté de façon très concrète son projet de refonte du calendrier international, avec l’idée majeure d’organiser la Coupe du monde et les compétitions continentales tous les deux ans, l’UEFA hausse le ton. Et brandit la menace d’un boycott.

La guerre est déclarée. Après les Ligues européennes, c’est au tour de l’UEFA de marquer son opposition à l’organisation d’une Coupe du monde tous les deux ans, une réforme sérieusement envisagée par la FIFA. Dans une interview donnée ce jeudi au quotidien britannique The Times, le patron de l’UEFA Aleksander Ceferin brandit la menace d’un boycott par l’Europe et l’Amérique du Sud si le projet de la FIFA de doubler la cadence des Mondiaux se concrétise. Car une Coupe du monde tous les deux ans « tuerait le football » d’après Ceferin, qui critique la FIFA pour avoir parlé publiquement de ce projet avant d’entamer des discussions avec l’UEFA.

« On peut décider de ne pas jouer. D’après ce que je sais, les Sud-Américains sont sur la même longueur d’ondes, précise-t-il. Donc bon courage pour avoir une Coupe du monde dans ces conditions. Je pense que cela n’arrivera jamais parce que cela va tellement contre les principes du football. Je ne vois pas nos fédérations appuyer cela. »

Pour Ceferin, ce qui fait la beauté de la Coupe du monde, c’est sa rareté. « On l’attend tous les quatre ans, comme les Jeux olympiques. C’est un événement énorme. J’espère que la FIFA reviendra à la raison. L’Euro et la Coupe du monde sont tellement intéressants parce qu’ils ont lieu tous les quatre ans. Cela pourrait être bon pour l’UEFA financièrement, mais le problème c’est que ça tuerait le football et les joueurs. Je ne sais pas si ces gens savent avec quoi ils jouent », a insisté le président de l’UEFA.

Wenger s’est dit « ouvert au dialogue »

La FIFA, par la voix d’Arsène Wenger, son directeur de développement du football, a livré plus de détails ce jeudi sur son projet de refonte du calendrier international. Avec trois idées majeures: supprimer des trêves internationales, alléger le programme des joueurs, et donc organiser la Coupe du monde et les compétitions continentales tous les deux ans.

« Le calendrier actuel est vraiment trop vieux, démodé. En septembre, il y a une première trêve. En octobre, une deuxième. En novembre, une troisième. Ensuite, il y a soit une trêve hivernale ou les championnats continuent. Puis il y a une nouvelle trêve en mars. Et au mois de juin, il y en a une cinquième. (…) Nous n’allons pas augmenter le nombre de matchs. On pourrait même le réduire », a plaidé l’ancien manager d’Arsenal, qui s’est dit « ouvert au dialogue pour rendre le football mondial ».

En attendant, ce projet ne convainc donc ni l’UEFA ni les Ligues européennes. « Elles se sont fermement et unanimement opposées à toute proposition visant à organiser la Coupe du monde tous les deux ans. Les Ligues travailleront ensemble avec les autres parties prenantes pour empêcher les instances dirigeantes du football de prendre des décisions unilatérales qui nuiraient au football domestique, qui est la base de notre industrie et qui est de la plus haute importance pour les clubs, les joueurs et les fans en Europe et dans le monde », a réagi leur conseil d’administration dans un communiqué publié ce jeudi.

Avec RMC

Check Also

Privée de stade, la Côte d’Ivoire recevra au Sénégal ou au Ghana

Privée de stade pour recevoir ses prochaines rencontres, la Côte d’Ivoire pourrait t…