Les 12 barragistes qui se disputeront les 3 derniers tickets de la zone Europe, en mars prochain, pour accéder à la Coupe du monde 2022 au Qatar, sont connus. Avec l’Italie, le Portugal, la Suède ou encore la Pologne, cela promet des belles affiches, mais surtout de la casse. L’Italie, le Portugal et la Pologne, 3 des 12 barragistes en Europe pour la Coupe du monde 2022

Plus de quatre ans après le sacre de l’équipe de France en Russie, la 22ème édition de la Coupe du monde se tiendra du 21 novembre au 18 décembre 2022, au Qatar. Ce sont pas moins de 32 nations qui s’affronteront dans ce tournoi aux dates exceptionnelles, la compétition ayant lieu en hiver pour la première fois de l’histoire, afin d’espérer soulever ce qui est considéré comme beaucoup comme le plus prestigieux trophée de ce sport. Alors que les éliminatoires rendent peu à peu leur verdict à travers le monde, on connaît déjà l’identité de plusieurs nations qualifiées, comme le Brésil en Amérique du Sud, ou encore la France, la Belgique, l’Allemagne et le Danemark en Europe, alors que le Qatar est évidemment qualifié d’office avec son statut de pays hôte.
Les sélections n’ayant pas pu obtenir le précieux sésame pour la prochaine Coupe du monde au Moyen-Orient vont-elles devoir batailler en barrages, et notamment sur le Vieux Continent, où cette périlleuse étape s’annonce bouillante. Car ce mardi soir, la 10ème et dernière journée des qualifications au Mondial 2022 s’est achevée en Europe et les visages des barragistes, qui sont au nombre de 12 pour 3 tickets finaux après avoir disputé une demi-finale puis une finale, sont désormais connus.

Du très lourd en perspective

Tenue en échec par l’Irlande du Nord (0-0) et dépassée sur le fil par la Suisse, l’Italie, championne d’Europe en titre, fait partie des ogres de ces barrages, au même titre que le Portugal de Cristiano Ronaldo, champion d’Europe 2016, surpris par la Serbie à Lisbonne (1-2) sur le gong. Mais la Nazionale et la Seleção vont devoir se méfier car de nombreuses sélections, comme la Pologne de Robert Lewandowski, la Suède de Zlatan Ibrahimovic ou encore le Pays de Galles de Gareth Bale, ont bien l’intention d’aller au bout et de jouer les trouble-fêtes. Sans oublier que les autres barragistes que sont la République Tchèque (séduisante lors de l’Euro 2020), l’Écosse, l’Autriche, la Russie (quart de finaliste de son Mondial en 2018), l’Ukraine, ainsi que la Turquie et la Macédoine du Nord n’ont pas l’intention de se laisser faire et de se battre jusqu’au bout dans cette lutte acharnée.

Le tirage au sort de ces barrages aura lieu le 26 novembre prochain à Zurich (Suisse) pour déterminer les affiches de cette dernière marche avant d’atteindre la Coupe du monde. Les 6 demi-finales opposant les 12 barragistes se dérouleront les 24 et 25 mars prochains, avant que les trois finales entre les rescapés seront disputées le 28 ou le 29 mars. Pour rappel, l’Italie et le Portugal, tête de série (statut accordé aux équipes les plus performantes lors des éliminatoires) et qui recevront donc pour les demies, ne pourront pas se rencontrer d’emblée. Un tel scénario est toutefois envisageable en finale. Ce qui veut dire que l’un de ces cadors européens pourrait bien ne pas se rendre au Qatar fin 2022.

Les 12 barragistes pour le Mondial 2022

  • Italie (tête de série)
  • Portugal (tête de série)
  • Pays de Galles (tête de série)
  • Suède (tête de série)
  • Russie (tête de série)
  • Écosse (tête de série)
  • Pologne
  • Ukraine
  • Turquie
  • Autriche
  • République Tchèque
  • Macédoine du Nord

 

Avec FootMercato 

Check Also

« Nous sommes les singes »… Evra crie au scandale pour Edouard Mendy !

La deuxième place d’Edouard Mendy lors du trophée Yachine n’en finit pas de fa…