Ce dimanche, la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé que les joueurs concernés par la Coupe d’Afrique des nations (9 janvier-6 février) étaient désormais autorisés à jouer pour leur club jusqu’au 3 janvier.

Ce dimanche, la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé que les joueurs concernés par la Coupe d’Afrique des nations (9 janvier-6 février) étaient autorisés à jouer pour leur club jusqu’au 3 janvier. Jusque-là, les clubs étaient censés les libérer 14 jours avant le début de la compétition. Mais la CAF a accepté de laisser les joueurs à disposition de leur club entre le 27 décembre et le 3 janvier.

De quoi soulager les clubs anglais qui devaient initialement perdre leurs internationaux africains le 27, en plein Boxing Day. « Cette décision est prise dans un esprit de bonne volonté et de solidarité avec les clubs concernés en reconnaissance du fait qu’ils ont été affectés par la recrudescence de cas Covid, est-il écrit dans une lettre de la FIFA envoyée ce dimanche à l’association européenne des clubs (ECA), notamment.

En France, les clubs ne pouvaient pas compter au départ sur leurs internationaux africains pour les 16es de finale de Coupe de France (les 2 et 3 janvier, sauf Lens-Lille le 4). Cette nouvelle orientation peut donc aussi changer la donne.

Check Also

CAN 2021 : Le Maroc en tête, les Comores éliminent le Ghana !

Véritable surprise à la Coupe d’Afrique des Nations ! Ce mardi, le Ghana a été élimi…