L’arbitre Anthony Taylor et ses adjoints ont reçu les félicitations  de l’UEFA pour la manière dont ils ont dirigé la finale de la Ligue des nations entre la France et l’Espagne (2-1), dimanche, marqué notamment par le but très discuté de Kylian Mbappé.

Une polémique? Quelle polémique? Pour l’UEFA, la décision des arbitres de valider le but de Kylian Mbappé ne fait l’objet d’aucun discussion. Selon l’ancien arbitre espagnol, Iturralde Gonzalez, la confédération européenne a salué la prestation de l’Anglais Anthony Taylor, ses assistants et ceux en charge du VAR pour leurs performances en finale de la Ligue des nations entre la France et l’Espagne (2-1). Comme après chaque rencontre, ceux-ci ont analysé leurs performances avec les délégués, dont faisait partie Roberto Rosetti, président des arbitres au niveau européen.

« Ils n’ont pas accordé la plus grande importance à cette action car au sein de l’équipe d’arbitrage, ils sont très clairs au sujet de ce qui est hors-jeu, a déclaré Iturralde dans l’émission El Larguero sur le Cadena Ser. Ils ont donné beaucoup plus d’importance à la main possible de Koundé parce que plus de critères d’arbitrage entrent en compte que sur l’action de Mbappé. Le but de Mbappé est clairement légal. Il n’y a aucune erreur. Au niveau de l’arbitrage – que ce soit à l’UEFA ou au sein de l’élite espagnole – c’est une action très claire.

La main de Koundé davantage discutée

« La seule chose plus discutée a été de savoir pourquoi cette main n’avait pas abouti sur un penalty, poursuit-il. Mais rien de plus. »

Dès dimanche soir, Iturralde Gonzalez avait validé la décision de ses anciens confrères. Ces derniers ont appliqué à la lettre la loi 11 du règlement de l’IFAB selon laquelle « un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon joué délibérément par un adversaire, y compris de la main ou du bras, n’est pas considéré comme tirant un quelconque avantage de sa position, sauf en cas de sauvetage délibéré par un adversaire ». « Effectuer un ‘sauvetage’ consiste à intercepter, ou tenter d’intercepter, le ballon qui se dirige vers le but avec n’importe quelle partie du corps à l’exception des mains ou des bras (sauf le gardien dans sa propre surface de réparation) », précise encore le texte.

Le ballon touché par Eric Garcia dans sa tentative de dégager la passe de Théo Hernandez a donc remis en jeu Kylian Mbappé. L’attaquant du PSG en a profité pour tromper le gardien Unai Simon quelques instants plus tard. Le but a ensuite été validé par l’assistance vidéo, laissant incrédule le clan espagnol. Mais pas l’UEFA.

Avec RMC

Check Also

L’arbitre assistant sénégalais Djibril Camara sélectionné pour la Coupe arabe de la Fifa

L’arbitre assistant sénégalais Djibril Camara fera partie de la liste des 52 officiels ret…