La FIFA a annoncé ce lundi avoir infligé une amende à la Fédération algérienne après le barrage retour des qualifications de la zone Afrique pour la Coupe du monde 2022, en raison de l’allumage de fumigènes et du jet d’objets.

La déception a été immense pour l’Algérie, qui n’a pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde 2022. Le 29 mars dernier, à Blida, la sélection de Djamel Belmadi a connu l’élimination lors des barrages de la zone Afrique face au Cameroun (1-2 a.p.), avec un but à la dernière seconde de la prolongation de Karl-Toko Ekambi (120+4e).

La FIFA a prononcé ce lundi une sanction contre la Fédération algérienne, qui devra s’acquitter d’une amende, de 3.000 francs suisses (2.929 euros), en raison de l’allumage de fumigènes et du jet d’objets lors de ce barrage retour.

Pas encore de décision pour le recours

Ces sanctions ne préjugent cependant pas d’une éventuelle décision sportive, après le recours algérien demandant à la FIFA de faire rejouer le match à cause de « l’arbitrage scandaleux », selon la Fédération algérienne, du Gambien Bakary Gassama. Les Fennecs pensaient obtenir leur qualification dans cette prolongation avec un but à la 118e minute d’Ahmed Touba.

Il y a quelques jours, le sélectionneur Djamel Belmadi avait annoncé qu’il allait rester à son poste de sélectionneur en dépit de la non-qualification. « J’ai soumis à mes responsables l’opportunité de mettre fin à mon contrat, mais cette proposition n’a pas été acceptée », avait-il justifié.

Le président de la Fédération algérienne de football, Charafeddine Amara, qui a démissionné deux jours après l’élimination de l’Algérie, avait demandé à Belmadi de rester à son poste avec son staff. Grâce aux bons résultats obtenus depuis qu’il est à la tête de la sélection, l’ancien joueur de l’OM a été épargné par les critiques, y compris dans les médias.

Avec RMC

Check Also

Un club de Bundesliga veut recruter Bamba Dieng

Lauréat du prix décerné à l’auteur du plus beau but de la saison 2021/22 en Ligue 1,…