Mady Touré pour « un scrutin de listes » à la Fédération sénégalaise de football

Le président de Génération Foot, Mady Touré, a encouragé les dirigeants du football national à procéder à un toilettage des textes devant permettre au futur président élu de la Fédération sénégalaise de football (FSF) d’avoir les coudées plus franches. 

 

« A mon humble avis, les textes actuels de notre Fédération sont obsolètes et ne permettent pas au président élu de dérouler son programme », a-t-il estimé, disant souscrire à la décision de la Fédération sénégalaise de football de procéder à un toilettage des textes.

 

Comme la plupart des associations nationales à l’image de la France et de la Côte d’Ivoire, le Sénégal doit aller vers un scrutin de liste, a-t-il préconisé.

« On élirait ainsi une liste conduite par une personnalité qui peut dérouler son programme », a-t-il dit, en rappelant que suivant les textes actuellement en vigueur, le président est élu au même titre que certains vice-présidents. 

 

« Malgré son élection, il a les mains liées et on doit veiller à lever ce quiproquo », dit Mady Touré, selon qui seuls les clubs régulièrement affiliés doivent participer au vote. 

 

« Je ne vois pas la pertinence du vote des présidents de ligue et de certains démembrements. C’est aux clubs affiliés d’élire leurs mandants », a-t-il insisté.

Il affirme qu’ »il y a comme une contradiction de voir des entités bénéficiant des subventions de la Fédération de football voter alors que d’autres comme l’Association nationale de la presse sportive n’ont pas droit au vote ».

Mady Touré suggère de mettre fin à tout cela, en limitant le droit de vote aux seuls clubs. 

 

Dans la gestion du football national, il juge « inopportune » l’érection des sièges des ligues régionales, estimant que cela doit être du ressort des collectivités locales. 

 

« La Fédération de football serait plus inspirée en orientant ses projets das l’achat de gazon synthétique qu’elle mettrait à la disposition des aires de jeu qui manquent cruellement à notre football », a-t-il déclaré, en commentant la cérémonie de pose de la première pierre des sièges des ligues régionales de Kaffine, Kaolack et de Fatick, samedi. 

 

« Pourquoi ne pas mettre du gazon synthétique sur les terrains des lycées pour favoriser la pratique de la discipline ? », s’est-il interrogé, se demandant s’il n’y a pas d’électoralisme dans cette cérémonie de pose de première pierre à Kaffrine.

A Dakar où les petites catégories ne jouent pas beaucoup, des aires de jeu convenables seront les bienvenues. Et aussi, on note que des stades comme ceux de Ngor, de la Patte d’Oie et même Caroline Faye de Mbour sont dépourvus de gazin synthétique, a cité le président de Génération Foot.

 

« D’ailleurs, à Génération Foot, on attend encore que les instances du football paient les primes qui nous sont dues depuis plusieurs années », a-t-il conclu.