Serie A – Naples/Koulibaly, s’éviter la saison de trop

Après 6 années passées au Napoli et un premier trophée d’envergure glané, Kalidou Koulibaly a vécu sa pire saison italienne sur le plan personnel et devrait songer à ne pas faire la saison de trop.

Longtemps convoité par les grosses cylindrées d’Europe, le défenseur central du Napoli Kalidou Koulibaly est toujours napolitain. L’international sénégalais continue de jurer fidélité au club du sud de l’Italie qu’il a rejoint en juillet 2014. Son arrivée a coïncidé avec le renouveau des Gli Azzurri devenant la 2e meilleure formation transalpine derrière la Juventus de Turin.

Cependant, Koulibali a de bonnes raisons d’aller enfin voir ailleurs apres avoir vecu sa saison la plus laborieuse depuis qu’il a rejoint les Partenopei. 5èmes lors sa 1ere saison, ensuite 2èmes, 3èmes, 2èmes et 2èmes les saisons suivantes, Koulibaly et les siens sont condamnés à terminer 7èmes à l’issue de l’exercice en cours après 37 journées disputées. 

L’autre motif de départ est la coupe d’Italie remportée par Naples au nez et à la barbe de la Juve en juin dernier. Pour celui qui rêvait d’offrir un trophée d’envergure à une ville qui l’a adoptée lui et sa famille. Plus rien ne devrait empêcher le natif de Saint-Dié-Des-Vosges d’aller s’offrir de nouveaux challenges. Le défenseur qui a fêté ses 29 printemps le 20 juin dernier s’interroge sur les ambitions du Napoli après le limogeage d’Ancelotti en cours de saison, remplacé par l’inexpérimenté Gennaro Gattuso.

Sans oublier le feuilleton de la rébellion de certains cadres du club de briser la semaine de mise au vert imposée par le sulfureux président napolitain, Aurelio De Laurentis. Ce dernier est, depuis, en conflit ouvert avec les frondeurs dont le sénégalais, impliqués dans cet incident impliquant son fils Edo, nouveau vice-président du club. Cette succession d’événements peut laisser penser que le passage napolitain de Koulibali touche à sa fin.

Moustapha M. Sadio