La belle histoire du week-end, le destin unique de Musa Juwara

Ce dimanche, Bologne a créé la surprise en gagnant 1-2 sur le terrain de l’Inter Milan. L’équipe de Mihajlovic a notamment pu compter sur le talent de deux Gambiens : Musa Barrow et Musa Juwara.

Si le premier est déjà connu en Italie, le second est en train de se faire un nom avec un destin digne d’un film hollywoodien.

Le jeune gambien quitte sa terre natale et embarque 5’000 kilomètre plus loin sur un bateau de migrants clandestins pour une traversée dangereuse de la Méditerranée, comme le rappelle douloureusement l’actualité. À 14 ans.

Il faut dire que rien ne prédestinait Juwara à jouer au football en Italie, ni même à y vivre. Orphelin très jeune, le Gambien vit ses premières années avec son grand-père. Mais las du manque de perspectives dans son pays, il effectue un choix difficile : il décide de traverser une partie de l’Afrique puis la Méditerranée seul. A 14 ans, Juwara débarque ainsi en tant que mineur non accompagné en Italie.

Placé dans un centre pour mineurs isolés, il arrive cependant à s’intégrer grâce au football. Son talent est évident et lui permet de briller au sein d’une équipe amateur, le Virtus Avigliano. Mieux, l’entraîneur de ce club le prend sous son aile, le guide sur et en dehors du terrain puis devient son tuteur légal.

Les prouesses du gamin reviennent rapidement aux oreilles des grosses cylindrées du football italien. Après un quiproquo juridique, Juwara effectue le grand saut vers le football professionnel. Il rejoint le Chievo Vérone un an seulement après avoir mis les pieds sur le sol italien.

Le reste de l’histoire est toute aussi belle. Le 25 mai 2019, à l’âge de 17 ans, il joue pour la première fois en Serie A. Depuis, il a été transféré à Bologne où il vient de vivre un très grand bonheur en marquant son premier but en pro ce dimanche.

« Je veux remercier l’entraîneur qui a cru en moi »

Dimanche soir, sous ce maillot, il marqua, à 17 ans, son premier but en tant que professionnel contre l’Inter Milan à Giusseppe Meazza. Un goal que ses coéquipiers fêtèrent comme un titre. Musa Juwara, lui, mit ses main sur son visage comme pour se rappeler son long parcours semé d’embûches.

« C’est un jour dont je me souviendrai. Je suis heureux d’avoir marqué mon premier but en Serie A. Je veux remercier l’entraîneur qui a cru en moi », a ensuite réagi Musa Juwara sur son compte Instagram.

Un destin unique…. et un magnifique chapitre qui s’est ouvert pour lui ce dimanche.

Avec Onefootball