FC Barcelone : le père de Griezmann en colère après Quique Setién

Mécontent du traitement infligé à son fils, remplaçant mardi soir lors de Barça-Atlético (2-2), et des déclarations de Quique Setién, le père d’Antoine Griezmann est monté au créneau sur les réseaux sociaux, en chargeant le technicien.

Cette fois, pas de silence forcé ou de discours de façade. Antoine Griezmann est dans une posture délicate au Barça, et ses proches ne le supportent plus. Mardi soir, lors du match contre l’Atlético de Madrid en Liga (2-2), l’attaquant français a été laissé sur le banc par Quique Setién pour la troisième fois en quatre rencontres, et n’est entré en jeu qu’à la 90e, comme un vulgaire joueur de 17 ans.

Ce traitement, qui interroge la presse espagnole et catalane, exaspère visiblement la famille du champion du monde. Mardi, pendant le match, le frère d’Antoine, Théo, avait lâché quelques messages sur Twitter, avant de les effacer. « Deux minutes… J’ai envie de chialer, sérieux », avait-il écrit. Et ce mercredi, c’est le paternel, Alain, qui est à son tour monté au front.

« Vous êtes simplement passager »

Relayant sur Instagram un article titré sur les déclarations d’après-match de Setién (« Je ne vais pas présenter mes excuses à Griezmann »), le père d’Antoine a chargé l’entraîneur du Barça. « Pour avoir ce genre de propos, il faut avoir les clés du camion », a-t-il commenté. Et d’ajouter: « Ce n’est pas le cas, vous êtes simplement passager. »

Si, comme Théo, Alain Griezmann a ensuite supprimé son message, de nombreux suiveurs ont eu le temps de capturer ce coup de gueule et de le faire tourner sur les réseaux sociaux, avant que les médias catalans ne s’emparent du sujet. Car au-delà de défendre son fils, le père d’Antoine Griezmann tance clairement l’entraîneur, en sous-entendant que celui-ci n’a pas le pouvoir dans le vestiaire du Barça, ou – question d’interprétation – qu’il pourrait bientôt descendre du véhicule, et donc quitter son banc…

Avec RMC