Boycott de la reprise, Augustin Senghor soupçonne un coup monté

Alors que le comité d’urgence de la FSF a opté pour une reprise des compétitions nationales en Novembre et la formule des play-offs et play-down pour les équipes de L1 et L2, la décision n’agrée pas tous les présidents de club. Certains ont même menacé de boycotter cette reprise et lancé une pétition dans ce sens, une posture qui n’ébranle point le président de la Fédération sénégalaise de football. Augustin Senghor soupçonne certaines personnes de vouloir profiter de la situation pour déstabiliser le football sénégalais mais en vain avertit-il

« Ce que nous n’allons pas accepter, c’est que des gens qui disent être pour le développement du football lancent une pétition avant même de recevoir la notification. Moi je pense clairement que ça cache des choses. Malheureusement il faut qu’on se dise les choses. Il ne faut pas que les gens cherchent à chaque occasion à créer un embrasement pour des raisons inavouées. […]Aujourd’hui au Sénégal même si certains peuvent le nier, c’est la fédération qui finance le football à 100%. Je dis à 100%. Tous les frais d’organisation, les subventions. Les frais d’organisation, par exemple, de la Ligue de football professionnel qui est censée être une entité autonome, c’est la fédération qui les prend en charge jusqu’aux salaires de leurs employés alors que nous ne sommes pas tenus de le faire. Avec tout cela, on ne peut pas lever un jour et dire qu’on va faire une pétition pour déstabiliser. C’est ça le but recherché mais ce n’est pas le moment. Nous subissons les affres de la pandémie. Et il ne faut pas en profiter pour créer la division. »

Avec Le Soleil