Bundesliga : le Bayern Munich régale dans un match fou contre Francfort

Une leçon… et quelques sueurs froides. Largement supérieur à l’Eintracht Francfort, le Bayern Munich a traversé un petit trou d’air en début de deuxième période mais s’est finalement imposé confortablement (5-2) lors de la 27e journée de championnat. Les Bavarois conservent donc quatre points d’avance sur leur dauphin, le Borussia, avant le choc de mardi entre les deux équipes.

Avec ou sans spectateurs, le Bayern sait faire le show à domicile. Pour le premier match à huis clos de son histoire à l’Allianz Arena, le septuple champion d’Allemagne en titre a imposé sa loi face à une équipe de Francfort défaite pour la 5e fois d’affilée en championnat, mais surprenante.

Alors qu’on les pensait enterrés après un premier acte à sens unique, les Aigles ont relancé le suspense au cours d’une seconde période totalement folle, avant que les Bavarois ne profitent des erreurs défensives adverses pour l’emporter (5-2) et reprendre quatre points d’avance sur Dortmund en tête du championnat, à trois jours du Klassiker.

Les Munichois ont pris leur revanche. Défaits 5 buts à 1 sur la pelouse de Francfort début novembre (revers qui avait coûté son poste à Niko Kovac), les Bavarois ont rendu la monnaie de leur pièce aux joueurs d’Adolf Hütter, qui n’en finissent plus de perdre et restent proches de la zone rouge (5 points). Une victoire large et logique, lors de laquelle les coéquipiers de Benjamin Pavard et Kingsley Coman, les deux Français titulaires au coup d’envoi, ont tout de même réussi à se faire peur.

https://1xbet.sn/?tag=d_42578m_1573c_

Lewandowski, encore lui

Car à 3-0 après 47 minutes de jeu, on pensait le match plié. La faute à une équipe bavaroise impériale, qui a passé les 45 premières minutes de la rencontre à asphyxier Francfort dans ses 30 derniers mètres. Les défenseurs francfortois ne savaient plus où donner de la tête, déboussolés par les permutations offensives incessantes de Thomas Müller et compagnie. C’est l’international allemand qui a permis de débloquer la situation, en délivrant sa 17e passe décisive de la saison pour Leon Goretzka, précis dans la surface (1-0, 17e).

Avec Eurosport