Diouf remis à sa place, « 8 ou 9 Ballons d’Or »… Eto’o montre les crocs !

Considéré comme un des plus grands joueurs africains de l’histoire, Samuel Eto’o est réputé pour avoir une haute estime de sa personne. A l’occasion d’un live sur Instagram, l’ancien buteur camerounais a effectué un rappel à El Hadji Diouf, tout en glissant un petit tacle à la CAF.
3 Ligue des Champions, 3 Liga, 1 Serie A, 2 CAN, des titres collectifs et individuels à la pelle… Oui, Samuel Eto’o est un des plus grands attaquants de l’histoire. Un palmarès exceptionnel qui a forgé la personnalité de l’ancien buteur camerounais, sûr de sa force. Assez pour remettre tout le monde à sa place.

Eto’o remet Diouf à sa place

A commencer par El Hadji Diouf. Lui aussi réputé pour avoir une très haute estime de soi, le Sénégalais s’est récemment considéré comme «le joueur africain le plus talentueux» . De quoi faire bondir Eto’o. «Même si mon frère Diouf, la dernière fois, avec un verre de trop, s’est un peu perdu, il n’y a pas débat» , a soutenu l’ex-Lion Indomptable dans un live Instagram avec le compte Generation Amazing.

«Aucun d’eux ne peut venir dire qu’il a été à mon niveau ou meilleur. Et ce n’est pas le fait que je le dise, c’est un fait, c’est quelque chose qui est là. Je ne discute pas quelque chose avec les autres. (…) Je voulais être numéro un et je l’ai été tout au long de ma carrière» , a rajouté Eto’o, qui ne voit que Ronaldo Nazario au-dessus de lui parmi les attaquants de sa génération.

Eto’o aurait dû gagner deux fois plus de BO

Eto’o en a aussi profité pour évoquer le titre de Meilleur joueur africain de l’année. Lauréat à 4 reprises (2003, 2004, 2005, 2010), un record qu’il partage avec Yaya Touré, l’homme de 39 ans estime qu’il aurait pu en gagner le double. «J’aurais pu gagner 8 ou 9 Ballons d’Or. Certains d’eux gagnaient des Ballons d’Or et m’appelaient pour me féliciter parce qu’ils estimaient que c’était pour moi. Mais j’avais déjà commencé mon combat contre la CAF de l’époque, donc certains Ballons d’Or, je n’ai pas pu les gagner, et ils le savent» , a rajouté le natif de Nkon.

«Je n’ai pas pu les gagner parce que je devais me rendre à une cérémonie. Je vous prends un exemple, je jouais un match important avec l’Inter contre la Lazio Rome. Ils ont appelé jusqu’à Massimo Moratti (ex-président de l’Inter, ndlr), qui leur a dit ‘comme Samuel gagne, moi je réorganise la fête’. Mais ils n’ont pas voulu, ils l’ont donné à quelqu’un d’autre et m’ont appelé pour me dire ‘patron, tu es le vrai gagnant’. Si ça, ça définit le meilleur joueur africain de tous les temps, j’aurais pu gagner 8 ou 9 Ballons d’Or» , a rajouté l’ancien joueur du FC Barcelone. Sacré Eto’o !

Avec Maxifoot
https://1xbet.sn/?tag=d_42578m_1573c_