Juventus : Adrien Rabiot serait en grève à cause de la baisse des salaires

Toujours pas rentré à Turin, Adrien Rabiot risque de s’offrir une nouvelle polémique. Selon la presse italienne, le milieu de terrain a refusé de retourner en Italie pour manifester son désaccord sur le non-versement des salaires pour la fin de la saison.

Son départ de France l’été dernier n’y a rien changé, Adrien Rabiot anime toujours les débats. Aujourd’hui, c’est du côté de l’Italie que le milieu de 25 ans fait parler de lui. Depuis plusieurs jours, la presse transalpine s’interroge sur son avenir alors que le Français, parti sur la Côte d’Azur pendant le confinement, n’est toujours pas rentré à Turin.

Un problème lié aux salaires ?

Avec Gonzalo Higuain, resté au chevet de sa mère en Argentine, Rabiot est le seul joueur qui manque à l’appel à la Juventus Turin, où ses autres coéquipiers sont tous revenus depuis le 6 mai. Si la Vieille Dame a accordé un délai d’une semaine aux retardataires, le quotidien Le Parisien expliquait ce week-end que ce retour différé provoque «quelques crispations» au sein du club. Un malaise confirmé ce mardi en Italie.

Le journal La Stampa explique que si Rabiot n’est toujours pas rentré en Italie, c’est pour manifester son désaccord sur la décision prise par la Juventus de ne pas verser les salaires à ses joueurs pour les quatre derniers mois de compétition (mars, avril, mai, juin). Une décision qui permettra au club d’économiser 90 millions d’euros, mais qui ne conviendrait pas à Rabiot, rémunéré 8 M€ par an.

La Stampa évoque une «grève»

Le média va même plus loin et annonce que le joueur s’est mis en «grève personnelle» . Si l’information se confirme, cela ne va pas améliorer l’image de l’ancien Parisien, dont la première saison chez les Bianconeri n’est pas une totale réussite jusqu’à présent. En tout cas, elle donne du crédit aux récentes rumeurs de départ évoquées par la presse italienne.

La Gazzetta dello Sport et le Corriere dello Sport expliquaient samedi que le joueur se cherchait un nouveau club et que sa mère, qui gère ses intérêts, sondait des formations de Premier League. La Stampa indique d’ailleurs que c’est Véronique Rabiot qui lui a conseillé d’entamer ce conflit, notamment pour faciliter un départ. La Juve attend désormais le retour de son joueur pour obtenir des explications.

Avec Maxifoot

Leave a Reply

Your email address will not be published.