PL : quel visage pour le futur Newcastle racheté par l’Arabie Saoudite?

Sur le point d’être racheté par le fonds d’investissement public saoudien (PIF), le club de Newcastle pourrait bientôt disposer d’une puissance financière considérable.

L’Arabie Saoudite a lancé un vaste chantier pour redorer son image et diversifier son paysage économique en investissant massivement dans le sport-spectacle. Le rachat en cours du club de Newcastle s’inscrit dans ce projet qui vise, entre autres choses, à faire oublier que le Royaume est enlisé dans un conflit durable au Yémen, dont il tente de sortir par tous les moyens, si possible par la grande porte. Cette tentative d’instrumentalisation du sport est donc critiquable à bien des égards, mais il offre également aux Magpies des perspectives très alléchantes en termes de développement.

Selon le Guardian, un consortium guidé par la financière Amanda Staveley, lorgne la prise de contrôle du club de Newcastle, propriété du milliardaire britannique Mike Ashley, depuis 2007. Staveley, proche des milieux d’affaires du Moyen-Orient, s’est entouré du fonds d’investissement public saoudien (FIP), mis au service des ambitions du prince héritier Ben Salmane, et qui pourrait prendre le contrôle du club à hauteur de 80%.

Le Public Investment Fund (PIF) a élargi son périmètre d’investissement ces dernières années et est l’un des fonds souverains les plus puissants au monde (environ 300 milliards d’actifs sous gestion). L’énorme surface financière dont il dispose pourrait permettre au club d’investir massivement dans le prochain mercato pour corriger les manques de l’effectif actuel.

Des grands noms circulent pour le mercato

D’ailleurs, cela ne saurait tarder. Selon Mundo Deportivo, le club de Newcastle songerait fortement à remplacer son entraîneur Steve Bruce par le coach italien Massimiliano Allegri, libre depuis son départ de la Juventus Turin l’été dernier. Et le technicien transalpin n’arriverait pas forcément seul, puisque le Chilien Arturo Vidal et le Colombien Juan Cuadrado sont également pressentis pour emprunter la route qui mène à St James Park, l’enceinte des Magpies. Symbole du patrimoine local fortement ancré dans la communauté des adorateurs de Newcastle, St James Park est le plus ancien terrain de football du nord-est de l’Angleterre.

Doté d’une capacité de 52.000 places après une ultime rénovation en l’an 2000, le stade de Newcastle abrite les Magpies depuis 1892. Les supporters sont très investis émotionnellement dans la préservation de ce patrimoine. C’est pourquoi ils s’étaient massivement opposés à des projets de construction d’hôtels et de bureaux sur le terrain jouxtant le stade, qu’avait cédé Mike Ashley pour 9 millions de livres (10,3 millions d’euros) à l’époque, s’aliénant une partie de ces supporters attachés à l’histoire et à la tradition du club.

Les futurs propriétaires ne pourront donc pas forcément investir comme ils l’entendent sans se mettre à dos les supporters en Angleterre. En attendant, le club appartient toujours – mais plus pour longtemps – à Mike Ashley, dont l’empire commercial a été fragilisé par la crise du coronavirus. L’Arabie Saoudite se tient prête à en profiter.

Source RMC

Leave a Reply

Your email address will not be published.