Messi : « La débâcle à Liverpool, c’était notre faute pas celle de Valverde »

La star barcelonaise juge que son entraineur n’est en rien responsable du désastre vécu à Anfield, en demi-finale de la précédente C1.

Le FC Barcelone a attaqué la nouvelle saison 2019/2020, mais les stigmates de la précédente sont toujours présents et en particulier ceux relatifs à la douloureuse élimination essuyée en demi-finale de la Ligue des Champions contre Liverpool (3-0, 0-4). La rencontre retour à Anfield hante encore les supporters et il faudra assurément du temps pour panser toutes les plaies.

Même Lionel Messi, pourtant tourné vers de nouveaux objectifs, n’a pas oublié cette débandade. La star blaugrana pense toujours à ce qui n’a pas fonctionné durant cette fameuse soirée. Et, il croit avoir trouvé la réponse. Dans un entretien accordé à ‘Sport’, il a déclaré que lui et ses partenaires ont toujours en tête l’élimination mais « pas à cause de ce match en particulier, mais à cause de ce que nous [Ils] avons [ont] connu à plusieurs reprises en Ligue des Champions : une deuxième manche ratée après un bon match aller. »

« Liverpool, c’était pire que la Roma »

La Pulga a ensuite enchéri en indiquant que la principale erreur commise par lui et ses partenaires c’était de ne pas avoir su se montrer efficaces aux avant-postes : « Avant tout, pour gagner la Ligue des champions, il faut marquer lors des matches joués à l’extérieur. C’est très important de le faire à chaque fois. C’est même fondamental. Quand on a gagné la Ligue des champions, c’était comme ça chez tout le monde. Je pense me souvenir que dans tous les matchs où nous avons joué, nous avons marqué des buts. Si vous ne le faites pas, cela devient très difficile. »

À la suite de cet énorme couac sur les bords de la Mersey, Ernesto Valverde, le coach barcelonais, a été particulièrement montré du doigt et beaucoup en Catalogne ont appelé à son limogeage. Le technicien basque est finalement resté à son poste. Et pour Messi, ça ne peut qu’être une bonne nouvelle. « Quand cela se produit, tout le monde pense à la solution extrême parce que les objectifs ne sont pas atteints et que quelque chose de similaire à l’année précédente s’est produit, souligne l’international albiceleste. Et cette fois, je reconnais que c’était encore pire. Mais, comme je l’ai dit à l’époque, c’était de notre faute. Le staff technique n’a rien à voir avec le jeu que nous avons produit. Jusque-là, nous avons eu une excellente saison, dominant le championnat de bout en bout et en nous qualifiant pour la finale de la Coupe. C’était plus notre faute que celle de l’entraîneur. »

 Avec : Goal

Leave a Reply

Your email address will not be published.