70 matchs,100 000 km de vol : la Fifpro tire la sonnette d’alarme pour Sadio Mané !

Ce jeudi, la FIFpro, le syndicat mondial des joueurs, publie un rapport intitulé «At the Limit : Player Workload in Elite Professional Men’s Football» sur la charge de travail des joueurs dans le football professionnel masculin d’élite. Dans ce document, le syndicat tire la sonnette d’alarme concernant le rythme auquel les matchs s’enchaînent, faisant peser des risques sur la santé des joueurs.

Pour étayer son analyse, la FIFpro a mis en exergue les exemples de plusieurs stars, dont le Sénégalais Sadio Mané. L’ailier de Liverpool a ainsi enchaîné 70 matchs entre le 25 mai 2018 et le 19 juillet 2019 (une période qui inclut donc le Mondial 2018 et la CAN 2019). Le syndicat fait remarquer que 68% de ces matchs ont en plus été disputés avec moins de 5 jours de récupération entre chaque rencontre.

A l’origine d’un récent coup de gueule de Jürgen Klopp à ce sujet, Mané n’aura disposé que de 22 jours de congés au cours de cette période, tandis que ses déplacements avec la sélection sénégalaise l’auront contraint à parcourir 100 000 km en avion ! Un total impressionnant mais inférieur à celui du recordman Heung-Min Son (Tottenham Hotspur et Corée du Sud) qui a disputé 78 matchs et parcouru plus de 110 000 kilomètres pour représenter son équipe nationale. A noter aussi l’année très remplie d’un autre joueur de Liverpool, l’Egyptien Mohamed Salah (66 matchs dont 68% disputés avec moins de 5 jours de récupération ; 39 jours de vacances, 50 000 km de vol avec sa sélection).

Pour en finir avec ces cadences infernales, la FIFpro a émis plusieurs recommandations :

Instaurer des pauses hors saison obligatoires de 4 semaines et des pauses mi-saison obligatoires de 2 semaines ;

Limiter le nombre de fois par saison où les joueurs ont des compétitions consécutives avec moins de cinq jours de récupération entre deux matchs ;

Examiner l’opportunité d’imposer des plafonds annuels de matchs pour chaque joueur afin de protéger sa santé et sa performance ;

Élaborer un système d’alerte rapide pour surveiller la charge de travail des joueurs et les aider à planifier les matchs à l’avance ;

En espérant que ces réformes sans doute souhaitables ne se fassent pas au détriment des sélections nationales…

L’année de Mané en stats

Avec Afrikfoot

Leave a Reply

Your email address will not be published.