Mbaye Diagne, attaquant des lions «Saisir ma chance si on me la donne»

Meilleur buteur du championnat turc, Mbaye Diagne va participer pour la première de sa carrière à une phase finale de qualification. Malgré tout, «l’International» ne compte pas faire de demi-mesure. S’il a conscience que la concurrence sera rude à son poste d’attaquant, le joueur formé à la Juventus de Turin veut jouer sa partition si on lui donne sa chance. 

Mbaye, quel sentiment éprouvez-vous, dans la dernière ligne droite vers la com- pétition ?

je suis simplement heureux. Mes parte- naires et moi faisons une très bonne pré- paration. C’est vraiment exceptionnel de participer à une Can, surtout pour la pre- mière fois. nous prions dieu que tout se passe très bien et que l’on en ressorte vainqueur. là, on ne ménage aucun effort aux entraînements. Maintenant, à nous de rester sur cette même lancée pendant la compétition.

Que pouvez-vous apporter à cette équipe si on sait que votre profil est dif- férent de celui des autres attaquants ?

le coach me connaît bien, il connaît mes qualités et il sait aussi à quoi je pour- rai servir dans cette équipe. donc, on ne fera que s’entraîner comme il le faut, et at- tendre notre heure. quand il fera appel à nous sur le terrain, on fera de notre mieux pour ne pas le décevoir. aujourd’hui, on a besoin d’un attaquant qui sait tenir la balle, qui sait courir, et qui a un bon jeu de tête. je suis prêt à répondre à toutes ces exi- gences pour porter haut l’équipe. en tout cas, que ce soit moi ou les autres atta- quants, rien ne changera dans la concep- tion et l’objectif que s’est fixé le coach. 

Comment vit le groupe ?

le groupe se porte bien. on s’entraîne comme il le faut, la confiance est là, l’en- tente aussi. Vraiment, on se porte bien, le reste appartient à dieu et nous prions qu’il nous donne la victoire finale. Ça fait maintenant un bon bout de temps que nous cheminons ensemble. on se connaît bien. nous vivons comme des frères et il y a cette joie de vivre ensemble qui ne nous quitte pas.

Meilleur buteur africain d’Europe, n’est-ce pas une pression supplémentaire pour vous dans cette CAN ?

C’est vrai que j’ai vécu une saison rem-plie. j’ai gagné le championnat et la Coupe, j’en remercie le bon dieu. Mainte- nant, c’est du passé. nous sommes à l’ap- proche de la Can et je reste concentré sur la compétition. le plus important pour moi, c’est de gagner un trophée pour mon pays. aujourd’hui, ce n’est pas ma per- sonne qui intéresse les gens mais plutôt la vie de groupe. on mise sur le collectif et il faut que ça se sente sur le terrain.

La CAN est-ce une étape pour la confir- mation au vu de la belle saison que vous avez réalisée ?

Même en dehors de la Can, je dois faire preuve de ce dont je suis capable chaque jour. je sors d’une magnifique saison, je ne manque pas de compétition, donc on va faire le nécessaire pour aider notre pays. l’essentiel est de continuer sur cette bonne lancée, et on espère que ce sera le cas. tous les matches sont importants, même les amicaux. il faut juste être prêt et resté concentré. C’est pourquoi je dis que je saisirai ma chance si le coach m’en donne l’opportunité. nous travaillons tous pour arriver à cela.

Source Record 

Leave a Reply

Your email address will not be published.