El Hadji Fine BOP, attaquant : « Non je ne suis pas en retard dans ma carrière »

El Hadji Fine Bop, attaquant qui a fait les beaux jours de l’Olympique de Ngor et de Diambars aura le plaisir de jouer en 1ère division luxembourgeoise dès la saison prochaine. L’attaquant sénégalais a terminé deuxième du championnat de 2ème division en Luxembourg avec son club le FC Molenbaix.  Auteur de 18 buts cette saison, El Hadj Fine Bop ne se privera pas de rejoindre un club plus huppé si l’occasion se présente. Présent depuis 4 ans dans le football luxembourgeois, le joueur de 29 ans a envie de franchir un palier mais mesure aussi la chance qu’il a d’évoluer comme joueur professionnel dans un championnat européen. 

 

Comment s’est déroulée votre saison 2018-2019?

Cette saison, j’ai évolué au Fc Molenbaix en deuxième division luxembourgeoise. C’est un club dirigé par un couple musulman et cela m’a davantage motivé à y aller en plus du bon contrat qui m’y était proposé.

Combien de buts avez-vous marqué ?

J’ai marqué 18 buts cette année. Nous avons assuré la montée avant la dernière journée.  C’est une montée historique car pour la première fois le FC Molenbaix va évoluer en 1ère division.  C’était aussi un défi à relever en début de saison quand je rejoignais le club. Le président m’avait fixé la barre des 10 buts que j’ai dépassés et j’en suis ravi.

Quels sont les clubs dans lesquels vous avez évolué depuis votre départ de Diambars ?

Cela va faire 4 ans que j’ai quitté Diambars. J’ai d’abord joué au Racing FC où j’ai marqué 24 buts en championnat et 16 buts en coupe soit 40 buts sur deux saisons. Je faisais partie des meilleurs joueurs du championnat.   Par la suite je suis allé à Troyes en France pour faire des essais, des essais qui se sont avérés concluants. Le Racing FC qui avait pour ambition de jouer l’Europe m’a retenu mais on n’a pas réussi à se qualifier pour les compétitions européennes. Par la suite, mon agent et moi avons eu des désaccords avec le club. A partir de là, j’ai rejoint un autre club qui lui évoluait en ligue 2 luxembourgeoise, club avec lequel j’ai marqué 18 buts l’année dernière mais qui n’a pas réussi à monter en 1re division.  Et puis cette année, j’ai rejoint le Fc Molenbaix qui vient de signer sa montée en 1ère division

 Est-ce que vous n’avez pas pris du retard par rapport à votre plan de carrière, justement pour quelqu’un qui a quitté le Sénégal depuis 4 ans ?  Le championnat luxembourgeois n’est pas très réputé. 

Non, je ne pense pas qu’on puisse parler de retard. C’est déjà une chance pour moi de rejoindre l’Europe, un rêve pour tous les joueurs qui évoluent au Sénégal. D’autres sont restés au pays alors que je ne joue pas mieux qu’eux. Venir à Luxembourg n’était évidemment pas mon premier choix. C’est un pays que je ne connaissais même pas avant de m’y installer. Aujourd’hui, j’ai progressé à la fois sur les plans tactique, technique et physique.  Je suis un croyant et nul ne peut échapper à son destin. J’attends mon tour pour les clubs plus huppés mais ma situation actuelle me convient aussi.

Justement avec autant de buts marqués depuis que vous êtes au Luxembourg, qu’est-ce ci freine votre départ dans des clubs de plus grand standing?

En général, ce sont les agents qui ne tiennent pas leurs promesses. En attendant il faut s’accrocher et continuer à travailler dans son club. Il faut aussi un brin de chance. C’est comme ça d’ailleurs que j’ai quitté Diambars.  Un agent m’a repéré à Ngor alors que j’étais à l’entraînement. Il s’agit de Madou Diène qui est aussi l’agent de Papis Demba Cissé et il m’a beaucoup soutenu depuis lors.

Est-ce que vous suivez les performances de notre équipe nationale A ?

Oui je les suis régulièrement. L’année dernière quand ils sont venus ici à Luxembourg, je les ai tous vus. De Sadio Mané à Khadim Ndiaye en passant par Idrissa Gana Gueye, Moussa Konate.  J’en connais certains avec qui j’ai eu à jouer en sélection en U23 et lors du match Colombie vs Sénégal, à l’époque Aliou Cissé avait conduit la sélection avec l’équipe A’ et je faisais partie des joueurs convoqués. Aujourd’hui,   nous avons une très belle équipe. Il nous manque juste un brin de chance pour aller chercher un trophée dont le Sénégal a vraiment besoin. Avec Aliou Cissé, cette équipe progresse. Je suis confiant pour la prochaine CAN et je demande à tous les sénégalais d’être derrière les lions pour cette échéance.

 Avez-vous gardé le contact avec des membres de l’institut Diambars qui a été votre dernier club en ligue 1 sénégalaise ?

Oui j’ai des nouvelles de mes petit-frères qui sont à l’institut.  e suis content que l’équipe descendue en ligue 2 l’année dernière soit de nouveau en ligue 1.  Je parle régulièrement à Bira qui est l’actuel capitaine de l’équipe et qui me donne des nouvelles fraîches du club.

 Entretien réalisé par Racky Traoré

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.