Exclu 13 football : Les mauritaniens ont voyagé par avion et savaient pour les tests à refaire

 

Des mauritaniens réfractaires à passer les tests COVID à la demande de la Fédération Sénégalaise de football et qui auraient voyagé pendant un jour en bus, tels sont les arguments avancés par le Dr Babacar Ngom, président de la commission médicale interrogé par le quotidien « Stades ».  Sauf que la version, côté mauritanien,  diffère sensiblement de celle donnée par le docteur. L’équipe nationale Mauritanienne a voyagé par avion, une information qu’on peut vérifier en allant sur leur page Facebook. La délégation était informée du fait que ses membres devaient passer des tests, le Lundi, rajoutent nos sources.   

Un match annulé, beaucoup de déception de part et d’autre car ce derby sous régional était attendu de tous. Malheureusement la Covid 19 a mis à sac tous les plans. Supporters, journalistes, joueurs et staff ont dû se faire une raison et accepter que le match amical prévu ce Mardi 13 Octobre au stade Lat-Dior ne se jouerait pas, 8 membres de la délégation mauritanienne ayant été positifs à la Covid 19. Mais du côté de la délégation mauritanienne, la pilule est difficile à avaler car en sus de l’annulation, il y’a aussi des accusations. Dans le journal  « Stades » daté de ce mercredi 13 Octobre, Dr Babacar Ngom, responsable de la commission médicale du Sénégal avance que la délégation mauritanienne a voyagé par bus pendant une journée.  Une information erronée. La délégation mauritanienne a bel et bien voyagé en avion et il est facile de s’en rendre compte puisque le déplacement sur Dakar a été filmé et posté sur la page Facebook de la fédération mauritanienne de football.  Le docteur Babacar Ngom avance également que les mourabitounes n’ont pas voulu faire les tests. Leur aurait-on forcé la main ?  Des membres de la délégation affirment le contraire. Toute la délégation mauritanienne dès son arrivée sur Saly, était informée du passage aux tests le lundi. Des mauritaniens, qui, ne manquent pas de préciser qu’ils ont fait des tests le matin de leur match contre la Sierra leone, revenus tous négatifs. Là où le bât blesse c’est qu’il y’a eu quartier libre le Samedi, lendemain de la rencontre pour les joueurs et le staff. Une brèche qui aurait peut-être permis au virus de s’engouffrer. Un coup du sort qui n’excuse pas, pour certains mauritaniens, la sortie malheureuse du Dr Babacar Ngom, vues les excellentes relations qu’entretiennent les deux relations.