Un véritable coup de balai. Selon les informations du Sun et de Sky Sports, Chelsea, qui a épaté tout son monde cet été en investissant massivement dans un marché relativement calme en raison de la pandémie de Covid-19, souhaite désormais se séparer d’au moins 7 internationaux cet hiver. Et si Olivier Giroud n’en fait pas partie, la liste a de quoi séduire de très nombreux clubs.
Marco Alonso (Espagne), Danny Drinkwater (Angleterre), Ross Barkley (Angleterre), Jorginho (Italie), Andreas Christensen (Danemark), Victor Moses (Nigeria) et Antonio Rüdiger (Allemagne) sont tous disponibles. Parmi ces éléments, hormis Jorginho, certains jouent peu voire pas du tout, tandis que d’autres sont prêtés (Moses au Spartak Moscou, Barkley à Aston Villa). Les Blues espèrent que leurs clubs lèveront rapidement les options d’achats et que les autres trouveront rapidement preneurs. Le Parisien indiquait par exemple ce mercredi que Rüdiger était toujours dans le viseur de Thomas Tuchel, l’entraîneur du Paris SG.

Faire de la place et des économies

Et si les pensionnaires de Stamford Bridge espèrent un tel dégraissage, c’est pour plusieurs raisons. Évidemment, les Londoniens ne seraient pas contre des économies, en termes de masse salariale surtout, au cœur d’un effectif pléthorique. Ensuite, quelques unes de ces liquidités dégagées seraient allouées au prochain recrutement estival que Frank Lampard et ses supérieurs imaginent encore une fois XXL.
Deux cibles principales sont définies par la cellule de recrutement des Blues : Erling Braut Haland (Borussia Dortmund) et Declan Rice (West Ham). Recruter ces deux jeunes stars ne sera pas aisé, Chelsea le sait, alors il commence déjà à mettre toutes ses chances de son côté en faisant de la place dans son groupe… et dans ses comptes. Avis aux amateurs, il y a des affaires à saisir à Londres !

Avec FootMercato

Check Also

Liverpool : Jürgen Klopp accuse le coup…

Hier, le vieux adage « dominer n’est pas gagner » a pris toute sa signification à Anfield …