Ceferin n’exclut pas de réduire le nombre de pays hôtes de l’Euro 2021

Reporté à l’été 2021 en raison de la crise sanitaire, l’Euro doit se dérouler dans 12 pays différents du 11 juin au 11 juillet. Jeudi, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin a néanmoins évoqué la possibilité de réduire le nombre de villes hôtes.

Le coronavirus menace toujours l’Euro 2021. Reportée d’un an en raison de la crise sanitaire, la 16eme édition du championnat d’Europe des nations pourrait néanmoins subir quelques changements. Initialement, la compétition doit se disputer dans 12 villes différentes à travers l’Europe. Le match d’ouverture est ainsi programmé à Rome le 11 juin tandis que les demi-finales et la finale sont prévues un mois plus tard à Londres. Malgré l’apparition puis l’aggravation de la 2eme vague du Covid-19, l’UEFA avait toujours maintenu cette organisation.

« Nous pourrions organiser l’Euro dans 12, 11, 10, 3 pays ou même un seul »

Jeudi, cependant, son président a ouvert la voie à une diminution du nombre de pays hôtes : « En théorie, nous pourrions organiser l’Euro dans douze, onze, dix, trois pays ou même un seul, a déclaré Aleksander Ceferin dans un entretien sur la chaine espagnole Movistar. Nous pouvons le faire, si nous le voulons. » Si le patron du foot européen songe à alléger l’organisation, il n’envisage pas un nouveau report voire une annulation : « Nous sommes préoccupés par la situation mais nous sommes convaincus que l’Euro aura bien lieu en 2021 », a déclaré le Slovène.