Barça : Bartomeu et sa direction pourraient démissionner dès ce lundi

Le FC Barcelone va vivre un conseil d’administration particulièrement attendu ce lundi. La motion de censure contre Josep Maria Bartomeu sera notamment à l’ordre du jour. Si ce vote de défiance est maintenu aux 1er et 2 novembre par la Généralité de Catalogne, le président du Barça pourrait démissionner. Comme ses collaborateurs.

Journée décisive au FC Barcelone. Le Camp Nou sera ce lundi au centre de toutes les attentions. Un conseil d’administration y est prévu à partir de 13h30. Et il pourrait déboucher sur des décisions très fortes. Il sera évidemment question de la motion de censure contre Josep Maria Bartomeu. Selon la presse catalane, si ce vote de défiance est maintenu aux 1er et 2 novembre prochains, le président du Barça pourrait tout simplement démissionner de son poste. Tous comme les membres du conseil d’administration.

En cause, selon eux, le contexte sanitaire qui ne permet pas la bonne tenue du référendum. La direction du Barça s’en est émue à plusieurs reprises auprès de la Généralité de Catalogne, expliquant que plus de la moitié des votants vivaient en périphérie de Barcelone et que beaucoup avaient plus de 60 ans. Une population fragile en temps de Covid-19, qui devra obligatoirement se rassembler au Camp Nou, afin de se prononcer pour ou contre la motion de censure.

L’Espagne en état d’alerte sanitaire jusqu’en mai

Bartomeu et sa direction ont demandé à ce que le vote soit reporté aux 15 et 16 novembre. Au moins. Si la Généralité de Catalogne le maintien aux dates prévues (1er et 2 novembre), ils pourraient alors quitter leurs postes sans délai.

« Nous ne serons pas complices de ces absurdités. La vie des gens est plus importante, car il y aura toujours du temps pour voter », a confié un membre du Barça à Sport, à l’heure où l’Espagne a décrété l’état d’alerte sanitaire jusqu’au 9 mai prochain.

A noter que le groupe a l’origine de la motion de censure, emmené par Jordi Farré, tiendra une conférence de presse dans la matinée (10h30), avant le conseil d’administration. De quoi mettre un peu plus de pression sur Bartomeu et ses collaborateurs.

Avec RMCsport