Aliou Badji (Attaquant Al Ahly): « Au club on ne parle que de la Ligue des Champions »

À quelques du début du final 4 de la Ligue des Champions avec la ½ finale entre le WAC et Al Ahly, Sportnews Africa s’est penché sur les forces en présence. Et du côté du club égyptien, Aliou Badji se positionne comme l’attraction numéro Une. L’ancien joueur du Casa Sport (D1 Sénégal) qui a quitté la Premier League autrichienne pour le championnat égyptienne rêve d’offrir une 9e couronne continentale aux diables rouges.

Quitter les championnats européens pour les ligues africaines sont peu courant. C’est pourtant ce chemin qu’a décidé d’emprunter Aliou Badji en janvier dernier. L’attaquant sénégalais avait rejoint lors du dernier Mercato hivernal le club d’Al Ahly en provenance du Rapid Vienne. Un choix qui en a étonné plus d’un, tant l’ancien attaquant du Casa Sport avait été la convoitise de pas mal de clubs de Ligue 1 française.

« Si j’ai choisi Al Ahly c’est parce que je voulais jouer davantage et c’est ce que j’obtiens en ce moment. À Vienne je venais souvent du banc et ça ne me convenait plus. Il y’a eu d’autres clubs qui se sont manifestés mais ça traînait et il ne restait que 2 semaines avant la fin du Mercato » expliquait Badji sur 13Football. Le club d’Al Ahly a déboursé la coquette somme de 2 millions d’euros (1,3 milliard CFA) pour arracher le goleador sénégalais du club autrichien. Le club le plus titré d’Afrique s’offrait là un buteur patenté.

9 buts en 34 matchs avec le Rapid Vienne, 15 réalisations en 54 matchs à Djurgardens, Badji avait aussi brillé en sélection des moins de 20 ans du Sénégal en inscrivant 12 buts en 12 rencontres en 2016. Meilleur buteur du tournoi de l’UEMOA cette année là avec 4 buts, il avait qualifié l’équipe alors coachée en finale de la CAN de la catégorie en 2017 en Zambie en inscrivant l’unique but de la ½ finale contre la Guinée. À 23 ans, il a déjà fait montre de ses qualités d’avant centre chez les diables rouges. Depuis la reprise du championnat égyptien cet été, il a inscrit 4 buts et délivré pas moins de 6 passes décisives.

Des performances qui ont grandement contribué en septembre au 42e titre de champion d’Égypte d’Al Ahly à 6 journées de la fin. Le 14e d’affilée du club. Mais le club du Caire lorgne un autre trophée qui le fuit depuis 2013. « Au club on ne parle que de la Ligue des Champions parce que ça fait longtemps qu’on ne l’a plus gagné et maintenant que nous sommes en ½ finale on travaille spécialement pour la remporter » confiait-il. Sa signature dans ce qui est considéré comme le plus grand club d’Afrique devrait aussi lui permettre de poursuivre sa moisson de trophées.

Finalistes en 2017 et 2018, les diables rouges veulent cette fois allé au bout et devront donc se défaire ce samedi (19:00 UTC) du WAC qui évolue à domicile et qui les avaient battu en finale de cette même compétition en 2017. Même s’il ne devrait pas être titulaire ce soir, Badji devrait quand même faire irruption en 2e période pour aider les siens à remporter une 9e Ligue des Champions.

Moustapha M. Sadio